Vous avez un projet professionnel ?

 

Ce schéma a pour objet de vous aider à évaluer votre aisance dans une situation donnée :

Progrès zones

1. LA ZONE DE CONFORT

Cette première zone est celle dans laquelle nous communiquons naturellement sans effort et sans même penser, avec un certain nombre d’interlocuteurs.  Cette zone est suivant les individus, de surface variable.

2. LA ZONE DE RISQUE DE PROGRÈS

Elle est à la fois un danger (associé au risque) et une tentation permanente (associée au progrès).

La double question fondamentale à se poser est la suivante : « Quel est le plus grand risque que je cours en entreprenant cette démarche, et suis-je prêt à l’assumer ? »

Il vaut mieux faire de petites tentatives répétées pour agrandir cette zone de confort qu’assumer un trop gros risque.

3. LA ZONE DE PANIQUE

C’est une zone où vous ne devez en aucun cas pénétrer. C’est celle qui englobe toutes les initiatives qui vous semblent aujourd’hui hors de question.

4. LE PROCESSUS DE PROGRÈS

Pour accroître la surface de votre zone de confort la première chose à faire est de vous donner un objectif assorti d’un délai pour l’atteindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *