Aides à la Formation

Voici les différentes possibilités qui vous sont offertes :

 1. Professions non salariées (Libéral, artisan, commerçant, gérant de société…) :

Votre formation pourrait être prise en charge par :

  • Vous-mêmes (possibilités de mensualisation dans notre institut sur 10 ou 12 mois)
  • FIF-PL pour les professions libérales
  • FAF-PM pour le corps médical
  • AGEFICE pour les chefs d’entreprise
  • AFDAS pour la culture, la communication et les loisirs (Auteurs, Pigistes…)
  • FAFCEA pour les artisans
  • VIVEA pour les entrepreneurs du vivant (professions agricoles, exploitations forestières)

Vous devez faire la demande d’utilisation de votre CPF au moins 1 mois avant la formation auprès de l’organisme dont vous dépendez selon votre statut.


2. Salarié(e) :

Votre formation pourrait être prise en charge par :

  • Vous-même (possibilités de mensualisation dans notre institut sur 10 ou 12 mois)
  • OPCA (Organismes paritaires collecteurs agréés)
  • OPACIF (Organismes paritaires agréés au titre du congé individuel de formation) 

3. Agent public :

Votre formation pourrait être prise en charge par :

  • Vous-même (possibilités de mensualisation dans notre institut sur 10 ou 12 mois)
  • DIF (Droit Individuel à la Formation)

4.  Intérimaire :

Votre formation pourrait être prise en charge par :

  • Vous-même (possibilités de mensualisation dans notre institut sur 10 ou 12 mois)
  • FAFTT (Fonds d’assurance formation du Travail Temporaire)

5. Demandeur d’emploi :

Votre formation pourrait être prise en charge par :

  • Vous-même (possibilité de mensualisation dans notre Institut sur 10 ou 12 mois)
  • Le Conseil Régional
  • La Mairie
  • L’association pour la Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Handicapés
  • La Caisse d’Allocations Familiales
  • La Caisse de Retraite

Quelques explications de plus…

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION

Le CPF (Compte Personnel de Formation) est un dispositif qui permet de capitaliser des heures afin de suivre une ou des formation(s). Il est ouvert pour chaque personne âgée d’au moins 16 ans et engagée dans la vie active. Dans beaucoup de secteurs, il remplace le DIF.

Le CPF est lié à la personne et suit donc son titulaire tout au long sa vie, quels que soient les changements de sa vie professionnelle. Ce n’était pas le cas du DIF qui était lié au contrat de travail et qui se terminait donc à la rupture du contrat.

Le DIF reste cependant d’actualité pour les fonctionnaires.

Pour un salarié à temps plein, le compte est alimenté en heures de formation sur la base de 24h par an jusqu’à 120h, puis 12h par an jusqu’à un maximum de 150h.

Pour les demandeurs d’emploi : le compte CPF n’est pas alimenté, mais il peut recevoir des abondements dans des cas précis par :

  • L’employeur lorsque le titulaire du compte est salarié
  • Les OPCA et OPACIF
  • L’organisme en charge de la gestion du compte personnel de prévention de la pénibilité
  • Les régions
  • Pôle emploi
  • AGEFIPH
  • Le titulaire lui-même

A partir du 05 Janvier 2015, vous pourrez avoir accès à votre compte CPF en ligne sur le site http://www.moncompteformation.gouv.fr. L’accès se fait avec votre numéro de sécurité sociale.

Vous pouvez utiliser le CPF pour financer des formations qui correspondent au besoin du marché de l’emploi local ou national. Le critère commun est que la formation doit être certifiante ou diplômante.

Pour connaître l’OPCA dont vous dépendez, le plus simple reste de poser la question à votre service RH. Néanmoins, si vous souhaitez les interroger sans avoir à passer par votre entreprise ou si vous avez quitté votre poste, vous pouvez aller sur : QuestionFormation.com où vous pourrez trouver un outil de recherche par code NAF

 ATTENTION : La collecte des fonds ayant lieu en début d’année, il n’est pas rare que l’OPCA ne dispose plus d’aucun fonds en fin d’année, période importante en besoins de formation.


DEFINITION DE « OPCA »

Le sigle OPCA signifie : Organisme Paritaire Collecteur Agréé.

Ces organismes sont chargés de collecter et de gérer les contributions obligatoires des entreprises au titre de la formation professionnelle. Un OPCA est généralement rattaché à un ou plusieurs secteurs d’activité. Mais un même secteur d’activité peut être géré par plusieurs OPCA. Le plus souvent, l’affiliation d’une entreprise à un OPCA est fait en fonction de sa branche professionnelle, de sa convention collective ou de son code NAF.

Si, de par son domaine d’activité ou ses caractéristiques, une entreprise peut accéder à plusieurs OPCA, elle peut choisir le plus intéressant. Il faut alors se renseigner sur les avantages proposés par les organismes.

Au-delà de la gestion financière, les OPCA proposent tous des services et conseils aux entreprises adhérentes et leurs salariés : aide à la mise en place du plan de formation, aide à la recherche de formation, conseils, etc.

Il existe une vingtaine d’OPCA en France.

Pour trouver votre OPCA :

Les Opca ont été très nombreux dans le passé. Depuis le 1er janvier 2012, à la suite de la loi du 24 novembre 2009, ils ne sont plus que 21 :

Les OPCA de branche

  • ANFA (services automobiles)
  • CONSTRUCTYS (BTP)
  • FAFIH (hôtellerie et restauration)
  • TT (travail temporaire)
  • FAFSEA (entreprises agricoles, négoce des vins et spiritueux et jus de fruits, paysagistes, jardineries, fleuristes, animaleries, instituts de recherche : INRA, CIRAD.. ; forêt bois : ONF ; Services du monde rural Crédit Agricole : MSA, Familles rurales, MFR ; enseignement agricole, chambres d’agriculture, CUMA et services à l’agriculture, parcs zoologiques, etc)
  • FORCO (commerce de détail et distribution)
  • INTERGROS (commerce de gros et du commerce international)
  • OPCA 3+ (industries de l’ameublement, du bois, des matériaux pour la construction et l’industrie et de l’intersecteur des papiers cartons)
  • OPCA BAIA (banques, sociétés d’assurances, mutuelles d’assurances, agences générales d’assurances, sociétés d’assistance)
  • OPCA DEFI (chimie, pétrole, pharmacie, parapharmacie/vétérinaire, plasturgie)
  • ACTALIANS (professions libérales, établissements de l’hospitalisation privée et de l’enseignement privé)
  • OPCA TRANSPORTS ET SERVICES (transports, agences de voyages et de tourisme, ports et manutention, propreté)
  • OPCAIM (industries de la métallurgie
  • OPCALIM (agro-alimentaire)
  • UNIFAF (secteur sanitaire, social et médico-social)
  • UNIFORMATION (économie sociale, habitat social et protection sociale)

 Autres branches d’activité (OPCA « interprofessionnels »)

  • OPCALIA (recouvre 29 branches professionnelles adhérentes et 10 secteurs d’activité partenaires dont par exemple les entreprises du domaine du recyclage, de la maroquinerie ou encore de l’enseignement privé).
  • AGEFOS PME (premier gestionnaire des fonds de la formation professionnelle en France recouvre 50 branches professionnelles ; OPCA privilégié des TPE PME de tous les secteurs d’activité ; OPCA inter-professionnel, il collecte les fonds de formation de toute entreprise qui n’a pas l’obligation de souscrire à un OPCA de branche ou dont la branche a désigné l’AGEFOS ; 89 % sont des PME de moins de 10 salariés).
  • AGEFOS PME-CGM (interprofessionnel, 50 branches professionnelles dont les industries graphiques)
  • AFDAS (culture, communication, médias, loisirs) AFDASO
  • FAFIEC (sociétés du numérique, de l’ingénierie, du conseil, des études et des métiers de l’évènement)

POUR UTILISER SON CPF
  • Salarié(e) :

Accord

La mobilisation du CPF relève de la seule volonté du titulaire

Si la formation est réalisée hors temps de travail, l’accord de l’employeur n’est plus nécessaire.

Si la formation est réalisée en totalité ou en partie sur temps de travail et est éligible de droit au CPF, vous devez demander l’accord de votre employeur mais uniquement sur le calendrier.

Si la formation est réalisée en totalité ou en partie sur temps de travail et n’entre pas dans le cadre ci-dessus, vous devez demander l’accord de votre employeur sur le calendrier et sur le contenu.

  • Demandeur d’emploi :

La mobilisation du CPF relève de la seule volonté du titulaire

Si le compte CPF a un nombre d’heures suffisant pour couvrir la formation souhaitée et que cette formation est éligible au CPF, aucun accord préalable n’est nécessaire. La formation est alors financée par le FPSPP.

Si le nombre d’heures est suffisant mais que la formation n’est pas sur les listes CPF, le demandeur d’emploi peut toujours proposer son projet à Pôle Emploi qui devra le valider dans le cadre du projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE). Le CPF existe mais il n’est pas le seul financement possible.

Si le nombre d’heures CPF est insuffisant pour couvrir la formation, le demandeur d’emploi doit présenter son projet par écrit à Pôle Emploi qui doit donner son accord sur le contenu de la formation. Il peut également demander l’aide du Conseil en Evolution Professionnelle afin de trouver des financements supplémentaires (abondements).

Nous vous recommandons dans tous les cas de prendre rendez-vous auprès de votre conseiller (Pôle Emploi, Mission Locale, APEC…) qui sera à même de vous orienter au mieux.